Vous êtes ici : Accueil / Vire et milieux aquatiques / Le bassin de la Vire / L'Hydrologie

Vire et milieux aquatiques

L'Hydrologie

La Vire a un régime de type pluvial océanique. Les plus hautes eaux ont lieu en général en janvier ou février et l’étiage se situe vers la fin de l’été.

La Vire a un régime de type pluvial océanique. Les plus hautes eaux ont lieu en général en janvier ou février et l’étiage se situe vers la fin de l’été.

Avec des variations de 1 à 10, le débit moyen montre une saisonnalité forte, due à la nature du substratum schisteux et à l'absence d'aquifères importants. Les étiages peuvent y être sévères et les crues majeures.

La quantité d’eau produite par unité de surface (débits spécifiques) diminue de l’amont vers l’aval : 18,8 l/s/km² à Vire, 14,9 l/s/km² à Saint-Lô et 14,4 l/s/ km² à Montmartin-en-Graignes. Cette diminution vers l’aval montre la forte contribution des secteurs granitiques de Vire dans la production d’eau.

 

Les sites de suivi des débits des rivières, niveaux des nappes et situations météorologiques :

La DREAL Basse-Normandie gère 17 stations hydrométriques « patrimoniales » réparties sur le bassin de la Vire. Retrouvez toutes les données hydrologiques actualisées sur le site de la page Hydrologie de la DREAL.

Suivez l’évolution des débits de la Vire en direct VIGICRUES (site du ministère de l’écologie) et le niveau des nappes EAUX SOUTERRAINES (site du BRGM).

Retrouvez les arrêtés de restriction d’eau PROPLUVIA, site du ministère de l’écologie.